Hervé PILLAUD | Au salon de l’agriculture : des montbéliardes à AGreen Startup, une même passion !
15851
post-template-default,single,single-post,postid-15851,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-13.1.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Au salon de l’agriculture : des montbéliardes à AGreen Startup, une même passion !

Au salon de l’agriculture : des montbéliardes à AGreen Startup, une même passion !

A la fin de la semaine va s’ouvrir le 55ème salon international de l’agriculture. Durant une semaine, la capitale prend un air de campagne, l’élevage français affiche l’excellence de ses productions ; les régions, la diversité de leur gastronomie et de plus en plus les jeunes pousses le fruit de leur ingéniosité. J’en garde personnellement depuis 1992 des tas de souvenirs.

 

Entre 1992 et 2011 j’ai fait 18 voyages à la capitale avec des animaux. J’y ai connu l’ivresse de la victoire et la déception de la défaite ; tiré les enseignements de l’échec et savouré la joie d’un podium ; chaque fois c’est un sentiment unique, indescriptible et souvent difficile à décrire à ceux qui ne l’ont jamais vécu de l’intérieur. Le concours général agricole qui récompense les meilleurs produits et les plus beaux animaux de nos élevages peut paraître désuet… il représente le fruit et l’amour du travail bien fait des paysans et artisans français et ça ce n’est pas désuet, c’est une valeur qui n’a pas d’âge.

Je suis passé à autre chose avec autant de passion et d’enthousiasme et je reviens au salon toujours en acteur mais avec d’autre challenges. L’attrait pour un monde en pleine mutation m’a conduit vers d’autres horizons et c’est dans l’accompagnement du changement que je trouve ma motivation. C’est ainsi que j’ai créé Agreenstartup au salon de l’Agriculture, les treize noeux de la réussite

Dimanche après-midi dans le Hall 4 du parc des expositions de la Porte de Versailles, à 13h30 tapante, les Agri startuppers en herbe vont défendre leurs projets devant le jury sur le stand de La Ferme Digitale. A 16 heures, l’émotion y sera palpable, au milieu des startups exposant sur le stand de l’association, les vainqueurs seront dévoilés sous le haut patronage et en présence des Ministre de l’agriculture et Secrétaire d’Etat chargé du numérique, Stéphane Travert et Mounir Mahjoubi.

Que ce soit avec un projet, un animal ou un produit, concourir à Paris est quelque chose de particulier. En 2012 sans savoir que plus jamais je ne reviendrai au salon à Paris avec une vache de mon troupeau, j’écrivais quelques lignes pour décrire ce que représente pour un éleveur la récompense reçue dans un concours que ce soit au comice du village ou au concours général agricole à Paris.

Ces souvenirs qui me reviennent en mémoire représentent bien plus que les souvenirs d’une passion d’éleveur !

 

La fonte d’aluminium :

« Rigide, elle garde la marque indélébile du moule qui l’a façonnée. Légère, elle sait donner aux objets qu’elle compose l’élégance dont ils ont besoin. De quoi s’agit-il ? D’ustensiles de cuisine, de pièces pour l’automobile ? Pas du tout, il est là, question de la matière composant ces récompenses bizarres si convoitées des éleveurs qui se pressent dans les concours. 
Elles savent laisser à jamais la marque indélébile du résultat obtenu. Disponibles, elles le sont à chaque manifestation qui se respecte. Convoitées, elles le sont par tous les éleveurs qui s’affairent à préparer leurs animaux pour concourir. Accessibles, elles ne le seront que des meilleurs, le jour J. Souvenir d’un jour, souvenir pour toujours : ce sont les « plaques de concours », comme les nomment les éleveurs. Elles n’ont de valeur que par ce qu’elles représentent ; qu’elles aient été obtenues sur le plus petit des comices ou à l’occasion du plus prestigieux des salons.

La première obtenue restera comme une première fiancée, souvenir inoubliable de l’instant tant de fois rêvé, et finalement conquis. La collection (de plaques), au fil du temps réalisée et affichée fièrement au fronton de l’étable, donnera au vieil éleveur, à l’automne de sa carrière, la satisfaction du travail bien fait. Certaines auront plus de valeur que d’autres et la légende, qui les accompagne, sera chaque jour plus belle.

Certains verront dans ces reliques, le signe désuet de temps révolus. Les temps ont changé, le contrôle des performances, la génomie nous donnent des indicateurs plus fiables pour améliorer les performances de nos élevages. Cela ne fait aucun doute. Malgré tout, nos rassemblements d’animaux sont des moments privilégiés pour comparer le travail de chacun, le discuter, se remettre en cause et, finalement, donner la respectabilité qu’il mérite à l’élevage.

Chaque jour de cette semaine le ministère de l’agriculture en distribuera : reconnaissances du travail d’une année. Les plaques de Paris récompenseront les meilleurs animaux de France. « Meilleur animal de France », mot qui claque, comme un étendard au vent, dans les oreilles des éleveurs. Ils sont venus de partout, du nord aux confins des Pyrénées. Ils ne rêvent en ce dimanche que de se voir attribuer celle où est gravé « championne 2018 ». Il en sera distribué une par race jusqu’à dimanche prochain. Alors les éleveurs regagneront leur campagne la tête pleine de souvenirs… »

 

Nostalgie d’un temps passé ? Non pas du tout, je ne vis pas avec les yeux rivés sur le rétroviseur mais vers l’horizon qui se dessine devant moi. J’éprouve malgré tout un peu d’émotion à relire ces quelques mots et j’ai surpris une larme sur ma joue à la remémoration de ces souvenirs.

Dimanche sur le stand de La Ferme Digitale, les trophées que nous remettrons aux startups ne seront pas en fonte d’aluminium mais ils récompenseront une même volonté, celle de faire progresser l’agriculture de notre pays. Il y aura de l’émotion sur le stand de La Ferme Digitale comme sur le ring ou défilent les animaux ; celle des vainqueurs et de tous les participants mais quelque part, c’est à chaque fois la même chose, j’en aurais aussi, j’en suis sûr !

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.